C’est par une superbe matinée avec un magnifique soleil et un ciel bleu « azzuro » sans aucun nuages que notre guide Anne nous a fait découvrir les richesses de ce quartier.

Le fondateur de la Garbatella, l’ingénieur Paolo Orlando, s’est surement inspiré du concept très « british » d’une cité-jardin pour créer ce quartier de Rome, réconciliant vies rurale et urbaine. Autour de la Piazza Brin, où la première pierre a été posée le 18 février 1920, les maisons interpellent par leur architecture, mélange de gothique et médiéval, ornées d’étonnantes gargouilles. Ce style, appelé «Barochetto romano»,  a été imaginé pour offrir des logements de qualité aux ouvriers travaillant dans la zone industrielle voisine d’Ostiense.

Des œuvres magnifiques et étonnantes  d’artistes du « street art » sont visibles sur certaines façades.

Vous ne pouvez pas quitter la Garbatella sans avoir bu 3 gorgées d’eau et fait un vœu à la fontaine Carlotta, symbole du quartier qui se trouve en bas des marches de l’escalier des amoureux qui était le rendez-vous romantique des couples après la guerre.

En deux mots comme en cinquante, c’est un quartier qui se découvre à pied le nez en l’air….

Benoit Genet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *